Yves Bosquet, un artiste de Waterloo à découvrir ou redécouvrir!

Tout a commencé, dans le fin fond des Ardennes, par une tombola.

Mon époux m'ayant très gentiment acheté quelques billets,
je découvre des lots sympathiques, des mercis,
mais bon rien de transcendant.
Et comme d'habitude, lorsqu'il reste quelques billets,
les charmantes vendeuses insistent sur le fait que de très beaux lots sont encore dans la course.

Cette fois, avec les quelques euros dans le fond de ma pochette,
j'achète quelques uns de ces derniers billets de tombola
Et là, je n'en crois pas la lecture :
LOT N°4 : Bon pour un buste à réaliser par Monsieur Yves Bosquet

Le black-out, le choc, l'émotion à l'état brut,
je ne pense pas manquer d'imagination, mais cela non, je n'y avais jamais pensé.

Reprenant pied sur terre, plusieurs questions me vinrent à l'esprit :
qui est Yves Bosquet?
( j'avais entendu parlé d'un Bosquet mais était-ce le même? )
Où habite-t-il? Vais-je devoir poser souvent?
( s'il habite près d'Arlon cela ne sera pas simple??? )
Quel est son style?
( un peu d'angoisse, car à quoi vais-je ressembler? )

Un numéro de téléphone et je serai fixée :
génial ...Yves Bosquet habite Waterloo, non loin de chez moi, en fait près de St Johns, je puis y aller à vélo!
Le hasard ne me complique pas la vie.

Première rencontre, j'avoue que je suis curieuse,
très fière aussi mais également un peu intimidée.
Et chance, j'arrive dans une maison remplie de tableaux, de statues magnifiques,

je passe par un jardin verdoyant et
arrive dans un atelier des plus lumineux où m'attend un Monsieur charmant qui m'explique son art,
me montre et me raconte ses oeuvres,
en un mot ayant probablement senti mon inquiétude, cherche à me mettre à l'aise.

Mission accomplie, me voilà rassurée car je trouve ses réalisations superbes!


Pas évident certainement de travailler avec moi qui suis plutôt comme une pile,
mais le lieu est si paisible et Yves Bosquet très patient, cela devrait être possible.

Quelques photos et mesures

lui permettront de démarrer son travail.

Et puis, la première ébauche, et je suis déjà médusée : oui, je me retrouve...
Comme il le dit dans sont livret de l'exposition 2007 à la Galerie Michel Vokaer,
"Quand je suis devant une jeune fille de 20 ans, un enfant ou un monsieur de 50 ans légèrement intimidé,
je me dis que la nature fait très bien les choses,
j'interprète assez peu, laissant la personnalité de l'autre me charmer.
Je me concentre sur la ressemblance constatant que celle-ci va de pair avec la qualité du portrait, de la sculpture.
Je cherche, sans prétention, à rendre ce qui se passe à l'intérieur plutôt qu'à l'extérieur."


Sans fausse modestie, je fus tout à fait charmée et à nouveau très fière du résultat,même s'il est encore provisoire.

Pour le moment, la tête, en terre, sèche à l'air puis sera cuite.

Ce qui rend l'oeuvre d'Yves Bosquet particulière, c'est cette association de terre et de bois
En effet, il sculpte des personnages entièrement en bois,
comme les "Musiciens" que l'on peut admirer au Musée des Instruments de Musique,
des bustes, entièrement en terre, et des réalisations mixtes, terre et bois
Celles que je préfère!


Non, ce n'est pas moi, mais j'avoue que je suis impatiente de voir le résultat.

D'autres réalisations d'Yves Bosquet :
des bas reliefs, des tableaux nature avec des éléments marins, comme ces arbres aux feuilles de moules,
mais également des réalisations prestigieuses comme les céramiques de la station de métro Stuyvenbergh à Bruxelles,
ou encore l'Iguanodon de 5 m de haut du musée des Sciences Naturelles.

Une oeuvre, riche, variée, créative, sensible, une oeuvre et un homme à découvrir.
Je vous l'avais dit : un grand bonheur.