ou comment le lycra et l'élastane vous jouent de vilains tours...

Lycra, élastique, élastane, des ennemis silencieux


Quelle est la femme qui n'a pas eu au moins une fois dans sa vie un problème de poids?
Peut-être en existe-t-il quelques-unes, mais il ne doit pas y en avoir pléthore.

L'obésité gagne les pays dit industrialisés, les produits de régime fleurissent dans les pharmacies et le problème devient un problème d'hygiène généralisé.

Ne parlons pas du coût que cela représente pour la société.

Quel rapport avec le lycra me direz-vous?
Évident pour moi et les 10 kgs pris en 2 ans seulement.

Le plaisir de bien manger, d'aimer boire un bon verre de vin ou même de très bonne Téquila, de vieux rhum ou de Pure malt font partie de mes comportements acceptés et acceptables du moins je l'espère...

Mais cela a un coût qui se vérifie avec mes jeans : vêtements de détente par excellence, ils me signalent si j'ai intérêt à modérer mes plaisirs ou si je puis continuer sur ma lancée.
Depuis l'achat d'un de ces foutus jeans élastiques, plus de repères : oui je rentre dedans ne voulant pas voir (ni me voir!).
Donc effectivement , plus de repères et 3kgs de plus, 5 kgs de plus, oublions la balance et me voilà avec ces 10 kgs et toujours le même jeans. Bien sûr, il y a un tas de vêtements que je ne sors plus, mais bon puisque le jeans 38 va toujours cela ne peut pas être grave...

Et l'été qui arrive, si l'on peut parler d'été cette année dans notre jolie Belgique pluvieuse et sans chaleur ni lumière depuis le mois d'avril.

Et puis la balance, celle de ww, insensible au Lycra, et cette vérité cruelle : j'ai pris dix oui 10 kilos en 2 ans. Et mon foutu jeans, mon thermomètre " ligne et allure" m'a à peine avertie. J'enrage mais cela ne fait pas maigrir. Accepter : cela voudrait dire encore plus à la fin de l'hiver qui se pointe. Taïaut il faut une mesure radicale : rien ne sert de geindre, je dois agir!!!!

WW, bien sûr mais comment être assidue?
Je décide donc de devenir coach, je serais de la sorte obligée de me tenir à mon poids et de plus, je serais tenue d'assister aux réunions ou les animer moi-même. Bonne première initiative.

Puis, la gym. J'en ai toujours fait que ce soit la natation, l'équitation, le tennis, la voile etc...
J'ai toujours bougé. Donc plus question de ne bouger que les doigts et le poignet sur ce clavier d'ordinateur. J'ai encore ma carte d'abonnement, c'est le moment de m'y remettre.

Là, l'horreur : mes copines de cours de gym n'ont pratiquement pas bougé!! Et je dois me regarder dans ces foutus miroirs qui me renvoient l'image d'un bloc, un rectangle sur pied : au secours....cela va prendre des années de rétablir le courant. Bien sûr difficile d'être et d'avoir été, il n'y a guère de miracles mais là je ne puis échapper à une réalité : 10 kgs cela se voit même si le jeans a refusé d'être la mesure qui me permettait de tenir le cap.

Le Sauvetage : Institut Stéfanie Monfort me signale qu'elle vient d'acheter une nouvelle machine, un truc qui permet de perdre non pas du poids mais des cm en quelques séances.
Est-ce que ce n'est pas encore une illusion?

Bon, sait-on jamais? Dans la vie, il y a des moments où il faut prendre le risque: risquer de perdre un peu d'argent pour perdre quelques cms. Essayons!!!

J'essaye et là je deviens convaincue : après 10 séances, je rentre à nouveau dans des tenues oubliées depuis deux ans. Je n'ai pas retrouvé l'allure de mes trente ans, ce n'est pas ce que je cherchais. Mais quel encouragement. Une envie de continuer, de faire attention car c'est vrai, mon mode de vie depuis ces dernières années n'était pas des plus en rapport avec mes réels besoins et donc déséquilibre. Vive le jeans dur, qui rétrécit au lavage, qui vous signale les kgs inutiles. Parfois, il faut accepter un inconfort passager mais tellement révélateur. Le lycra pour la gym, les sports, tout à fait d'accord. Pour le jeans élastique : non trois fois non.

Sauf pour les héroïques, celles qui tiennent bon ou celles qui n'ont pas de tentations, ou celles qui acceptent le souffle court, les problèmes de circulation sanguine, les vêtements sacs, c'est un choix, pas le mien.

Maintenant, les bonnes résolutions sont prises, j'ai mis trois axes en route. Il va falloir passer l'hiver et tenir bon.

Serais-je la seule à avoir ce type de problème?

En tous cas mesdames, je ne puis que le répéter : méfiez-vous de ces ennemis insidieux : lycra, élastane et élastiques. Merveilleux en certaines circonstances mais tellement dangereux en même temps.