Blog de Myriam Tamagni

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 13 mai 2012

1 to 100 Years un magnifique projet!

Réunir 1OO femmes et 100 hommes de 1an à ... 100 ans pour un projet photographique : un fameux défi! C'est ce défi un peu fou dans lequel s'est lancé le photographe Edouard Janssens

1to100.png

Une magnifique aventure à laquelle j'ai pu participer. En effet, les participants s'inscrivaient en fonction de leur âge et la case du mien était libre! 2012-05-06_11.05.33.jpg

Et c'est ainsi que je me suis retrouvée avec d'autres personnes connaissances ou non dans le studio de Lasne. w-059-EJP-0095.jpg photo Edouard Janssens

Le résultat de ce travail : la sélection pour illustrer "The European Year for active ageing and solidarity between generations" 561214_376035549098161_149047491796969_922859_720852012_n.jpg Photo Edouard Janssens

Ensuite devant l'exposition des 200 portraits le long du bâtiment du Berlaymont de la Commission Européenne.

2012-05-13_15.17.22.jpg

Et sous le soleil, l'inauguration de l'exposition et la rencontre de la fabuleuse centenaire, joueuse de bridge tous les mardis, coquette et pétulante d'humour avec le centenaire et une petite demoiselle de 1 an pas trop ravie d'être le centre d'intérêt général ! Ce qui ne dérangeait pas trop le charmant Monsieur de 100 ans. Émotions, émotions! 2012-05-13_15.28.39.jpg

James 1 an en grand séducteur trouvait lui tout cela très amusant.

2012-05-13_15.39.55.jpg

A nouveau, quelle émotion et quelle énergie positive dégagée par ces moments partagés

Un tout grand merci à Edouard Janssens d'avoir réussi à mener à bien ce beau projet. 2012-05-13_15.58.49.jpg

lundi 26 mai 2008

Les 20 kms de Bruxelles sous le soleil ....

non, je n'ai pas courru ces 20 kms, j'ai laissé cela à Lionel et aux 24.999 courageux qui se sont élancés à 15h
sur le bitume des rues de Bruxelles!

Grâce à la sympathique invitation d'Etienne Bertrand de Cegelec,
je suis restée sous la fraîcheur de la fontaine du cinquantenaire!

Je n'étais pas la seule invitée, les membres de l'équipe d'AWEurope étaient de la partie :

Pour eux : eau plate et pâte au jambon maigre, régime course oblige.

Pour nous.... un régime un peu différent!

Et puis, étirements et massage tonifiant étaient aux programmes.

Lionel apprécie, c'est sûr

J'avoue en avoir bénéficié : même sans courir, ce massage, un vrai bonheur!
Bon, il était temps pour Etienne et Thomas de penser aux choses sérieuses, mise en condition mentale

et changement de tenue de notre hôte du jour pour la photo de groupe.

Le calme avant la clameur

et c'est parti pour 20 kms.

Non, ce n'est pas une manif mais 25.000 personnes en train de courir. Qui a dit que les belges n'étaient pas en forme...

vendredi 14 mars 2008

11 et 12 mars EUWIIN 2008 : un beau succès! A beautiful Success!


EUWIIN 2008 et les 10 Ans -10 Years de BFIIN:
Bon Anniversaire - Happy Birthday.

Bola Olabissi, LLM,FRSA fondatrice du réseau mondial des femmes auteurs d'inventions et d'innovations (GWIIN) & BFIIN Events Director et Myriam Tamagni.
Bola Olabisi, LLM,FRSA founder & CEO of (GWIIN) & BFIIN Events Director and Myriam Tamagni.

Jour 1 Day
[ Cardiff : une très jolie ville du Pays de Galles et un magnifique City Hall qiu accueille cette année ce "The British female INVENTORS & INNOVATORS Network Showcase, Conference & AWARDS 2008" Incorporating The European Union Women Inventors & Innovators Network Symposium.
Cardiff : a very pretty city of Wales and a nice City Hall.

J'étais très heureuse d'en être à nouveau cette année, après Berlin2007, avec Tamarico.
I was very happy to be there again this year, after Berlin2007, with Tamarico.

Présenter ce projet et cette entreprise qu'est Tamarico en anglais :
un nouveau défi!
To present this project and Tamarico in English: a new challenge!

C'est avec beaucoup de curiosité et de plaisir,
que j'ai pu découvrir des inventions
It was with curiosity and great pleasure, that I could discover inventions

et des femmes fort intéressantes.
and women extremely interesting.
Je n'étais pas la seule d'ailleurs, car la BBC s'y intéressait aussi.
I was not the only one, because the BBC was interested in it.


Produits distribués par Tamarico
Leisure innovating products distributed by Tamarico
Notre récompense de la journée : un très beau défilé de mode eco-friendly.
Our reward of the day: a nice eco-friendly fashion show.


Jour 2 Day
Conférences des gagnantes des années précédentes dans la prestigieuse salle du City Hall de Cardiff.
Conferences in the prestigious room of City Hall of Cardiff.




La journée se clôturant par le dîner de Gala
At the end : Official Diner





et la remise des Awards.
and Awards Presentation

Bola Olabisi(GWIIN)

Tanya Hine National President BAWE




et votre serviteur qui y va de son mini discours...



Vivean Pomell, with Hat and Hair Piece item receiving her Award from Myrian Tamagni.(photo Linda)

Lindsay Hayman innovator of the WorkerANT receiving her Award.(photo Linda)

Susanne Chishti, innovator of Yes!Super Baby item receiving her Award.(photo Linda)

Un grand bonheur pour toutes!
A great happiness for all !


Paige Allen from FRUITY FACES



Mrs Valerie Wood-Gaiger MBE Director Grandma's Stories Ltd

Encore merci à Bola et à son équipe pour cette magnifique expérience.
Still a big thanks to Bola and her team for this splendid experiment

Merci à toutes pour votre dynamisme et à l'année prochaine.
Thanks to all of you for your enthusiasm and see you next year.

jeudi 27 décembre 2007

Ciel bleu bleu pour 2008!

et un maximum de sourires.... européens!

Santé ! Cheers! ¡Salud! Gezondheid! tchin-tchin! prosit! à l'vosse! saúde! Gsuniit ! na zdrowie! skål !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

dimanche 25 novembre 2007

55° Congrès FCEM : les femmes chefs d'entreprise belges à la barre sur le Nil!

Paule Velge manager de AGA Belgium et vice présidente de la FCEB/VVB et moi-même manager de Tamarico sur le Nil.

C'est à l'occasion du 55° Congrès des Femmes Chefs d'Entreprise Mondiale que la délégation belge de la FCE/VVB emmenée par sa présidente et vice présidente de la FCEM, Micheline Briclet de C§GO,

a pu prouver ses capacités à garder le cap en toute situation.

de G à Dr : votre scribe, ensuite Catherine Henry du Cabinet Proesmans§Henry, Micheline Briclet de C§GO, Marie_Anne Burton de VIP, Anne Marie Heller administrateur délégué de DEFIMEDIA ainsi que Paule Velge d'AGA Belgium.

Un congrès "We Win"placé sous le signe de l'innovation et des succès féminins pour créer un monde meilleur.

Le dimanche 25 novembre, 400 femmes représentant 52 pays du monde entier étaient réunies au Mena House

au pied des Pyramides

du Caire

en Egypte pour leur Congrès à l'invitation de EBWA (Egyptian Bussiness Woman Association).

Et c'est avec les pyramides de Kéops, Kephren et Mykérinos devant les yeux, que j'écris ces quelques mots.

Un endroit mythique, mais un pays où les femmes chefs d'entreprise n'avaient pas le droit il y a 10 ans d'être présentes dans les chambres de commerce, ni avoir accès à des postes de responsabilité dans les sociétés.

Notre désir était donc grand de rencontrer, discuter, échanger, aider mais aussi commercer, faire du "business" avec ces femmes égyptiennes dynamiques et entreprenantes. Par un étrange concours de circonstances, nous avons eu des échanges riches et variés avec des femmes du monde entier, mais pas avec les égyptiennes ! Etonnant...

Car nous avons rencontré également des hommes et des femmes du milieu gouvernemental ou associatif, présent pour apporter soutien et fonds au développement de l'entrepreunariat féminin. Etant également d'accord avec la délégation italienne emmenée par Laura Frati Gucci d' AIDDA

qui souhaitait que la FCEM soit plus visible, plus professionnelle, plus business, j'éprouvais un certain malaise car il me semblait que la réalité quotidienne était encore bien différente.

Cela voudrait-il signifier que les femmes doivent encore être dépendantes de liens de subsides ou autre pour prouver que le monde économique ne peut se passer d'elles?

Réponse mitigée, car oui pour certaines contrées ces aides sont indispensables.

J'ai d'ailleurs eu le plaisir de mettre en relation la directrice de Handicraft Association de Kaboul avec une représentante d'une ONG canadienne dont l'Afganistan était un pays cible pour leur soutien. Goutte d'eau dans un océan, mais sait-on jamais!

Pour d'autres, ces aides ne sont-elles pas plus une charge qu'un soutien! Imaginez le temps, l'énergie et le travail de la recherche de fonds.

Il est grand temps, à mon avis que nous femmes chefs d'entreprise, prouvions nos capacités à gérer différemment nos relations, de manière, plus concises, plus incisives, plus percutantes en un mot, plus professionnelles. Le chemin parcouru est impressionnant, mais la route est encore bien longue...

Ces considérations ne m'ont pas empêchée d'apprécier la beauté ancestrale des Pyramides et du Sphynx énigmatique.

Je décidais de suivre les traces de mon grand père venu en 1908???

créer une usine de construction automobile Panhard et Levassor. Sans oublier les photos sur les chameaux et assiettes souvenirs!

Bon j'avoue que moi, je fréquente suffisamment de chameaux pour m'en passer devant le Sphynx :-) mais à l'époque, cela devait impressionner.

Cela ne nous a pas empêchées non plus d'avoir entre deux conférences ou séances de travail

des intérêts tout féminins.

Et que dire... des kms parcourus en taxi par l'équipe de Namur.

Au point qu'elles avaient un chauffeur attitré : merci Mohammed

Outre un magnifique son et lumière, qui nous a aussi révélé le froid qui tombe si vite sur le désert (même tout proche de la ville)

emmitouflées pour l'expédition avec Claudine Speltz de la FFCEL

Lors de la soirée de Gala, nous avons pu apprécier les superbes robes et parures de ces femmes venues de tous les coins du monde.

J'ai également eu le plaisir de retrouver avec la délégation islandaise menée par la présidente Adalheidur Karlsdottir, Runa Magnusdottir de CONNECTED-WOMEN, déjà rencontrée à Berlin lors de la remise des Awards d'EUWIN car elle était aussi nomminée.

Avouez que nous avons fière allure.

Un dernier regard

sur un ciel qui rappelle tellement les tableaux de Magritte

Le Congrès de la FCEM du Caire :

révélateur et ... surréaliste.

2008 : un autre continent car le congrès se tiendra du 15 au 20 octobre à ...Bruxelles!

dimanche 23 septembre 2007

Septembre et les kilogs en trop

ou comment le lycra et l'élastane vous jouent de vilains tours...

Lycra, élastique, élastane, des ennemis silencieux


Quelle est la femme qui n'a pas eu au moins une fois dans sa vie un problème de poids?
Peut-être en existe-t-il quelques-unes, mais il ne doit pas y en avoir pléthore.

L'obésité gagne les pays dit industrialisés, les produits de régime fleurissent dans les pharmacies et le problème devient un problème d'hygiène généralisé.

Ne parlons pas du coût que cela représente pour la société.

Quel rapport avec le lycra me direz-vous?
Évident pour moi et les 10 kgs pris en 2 ans seulement.

Le plaisir de bien manger, d'aimer boire un bon verre de vin ou même de très bonne Téquila, de vieux rhum ou de Pure malt font partie de mes comportements acceptés et acceptables du moins je l'espère...

Mais cela a un coût qui se vérifie avec mes jeans : vêtements de détente par excellence, ils me signalent si j'ai intérêt à modérer mes plaisirs ou si je puis continuer sur ma lancée.
Depuis l'achat d'un de ces foutus jeans élastiques, plus de repères : oui je rentre dedans ne voulant pas voir (ni me voir!).
Donc effectivement , plus de repères et 3kgs de plus, 5 kgs de plus, oublions la balance et me voilà avec ces 10 kgs et toujours le même jeans. Bien sûr, il y a un tas de vêtements que je ne sors plus, mais bon puisque le jeans 38 va toujours cela ne peut pas être grave...

Et l'été qui arrive, si l'on peut parler d'été cette année dans notre jolie Belgique pluvieuse et sans chaleur ni lumière depuis le mois d'avril.

Et puis la balance, celle de ww, insensible au Lycra, et cette vérité cruelle : j'ai pris dix oui 10 kilos en 2 ans. Et mon foutu jeans, mon thermomètre " ligne et allure" m'a à peine avertie. J'enrage mais cela ne fait pas maigrir. Accepter : cela voudrait dire encore plus à la fin de l'hiver qui se pointe. Taïaut il faut une mesure radicale : rien ne sert de geindre, je dois agir!!!!

WW, bien sûr mais comment être assidue?
Je décide donc de devenir coach, je serais de la sorte obligée de me tenir à mon poids et de plus, je serais tenue d'assister aux réunions ou les animer moi-même. Bonne première initiative.

Puis, la gym. J'en ai toujours fait que ce soit la natation, l'équitation, le tennis, la voile etc...
J'ai toujours bougé. Donc plus question de ne bouger que les doigts et le poignet sur ce clavier d'ordinateur. J'ai encore ma carte d'abonnement, c'est le moment de m'y remettre.

Là, l'horreur : mes copines de cours de gym n'ont pratiquement pas bougé!! Et je dois me regarder dans ces foutus miroirs qui me renvoient l'image d'un bloc, un rectangle sur pied : au secours....cela va prendre des années de rétablir le courant. Bien sûr difficile d'être et d'avoir été, il n'y a guère de miracles mais là je ne puis échapper à une réalité : 10 kgs cela se voit même si le jeans a refusé d'être la mesure qui me permettait de tenir le cap.

Le Sauvetage : Institut Stéfanie Monfort me signale qu'elle vient d'acheter une nouvelle machine, un truc qui permet de perdre non pas du poids mais des cm en quelques séances.
Est-ce que ce n'est pas encore une illusion?

Bon, sait-on jamais? Dans la vie, il y a des moments où il faut prendre le risque: risquer de perdre un peu d'argent pour perdre quelques cms. Essayons!!!

J'essaye et là je deviens convaincue : après 10 séances, je rentre à nouveau dans des tenues oubliées depuis deux ans. Je n'ai pas retrouvé l'allure de mes trente ans, ce n'est pas ce que je cherchais. Mais quel encouragement. Une envie de continuer, de faire attention car c'est vrai, mon mode de vie depuis ces dernières années n'était pas des plus en rapport avec mes réels besoins et donc déséquilibre. Vive le jeans dur, qui rétrécit au lavage, qui vous signale les kgs inutiles. Parfois, il faut accepter un inconfort passager mais tellement révélateur. Le lycra pour la gym, les sports, tout à fait d'accord. Pour le jeans élastique : non trois fois non.

Sauf pour les héroïques, celles qui tiennent bon ou celles qui n'ont pas de tentations, ou celles qui acceptent le souffle court, les problèmes de circulation sanguine, les vêtements sacs, c'est un choix, pas le mien.

Maintenant, les bonnes résolutions sont prises, j'ai mis trois axes en route. Il va falloir passer l'hiver et tenir bon.

Serais-je la seule à avoir ce type de problème?

En tous cas mesdames, je ne puis que le répéter : méfiez-vous de ces ennemis insidieux : lycra, élastane et élastiques. Merveilleux en certaines circonstances mais tellement dangereux en même temps.

dimanche 9 septembre 2007

8 et 9 septembre : journées du patrimoine militaire

Waterloo, Waterloo morne plaine...pas vraiment ces jours là!

Avaient-ils vraiment tort de rouscailler?

L'arrivée des Anglais ne leur mit pas de baume au coeur...

"L'oeil du Maitre"

comme dit la légende de la photo, ne s'y trompa pas : c'était la déroute,
pour les uns,
la victoire pour Wellington
.
Et beaucoup de morts et de blessés, dans les coins et recoins.
Vous avez dit "Morne plaine"

lundi 3 septembre 2007

Septembre à Waterloo et le belgo Festival

La toute grande foule


pour Axelle Red


Une ambiance bon enfant, familiale malgré les 12.000 personnes.

Un espace réservé pour les personnes à mobilité réduite,

et un temps clément!

Et l'équipe de bénévoles du belgo du jour!

Un beau succès et un fameux départ. Bravo !!!

et merci à Sandrine pour les photos.

mardi 24 juillet 2007

Bonne humeur ce 21 juillet dans les rues de Bruxelles.

Pas de "drache" nationale,

le soleil était au rendez-vous, les odeurs de frites et autres aussi,
ainsi que l'humour belge toujours bien présent,
sous forme de centaines d'Albert 2 et de Paola,

déambulant dans la foule compacte
ayant envahi avec bonheur les rues généralement réservées aux voitures.

Humour toujours, quelques personnes n'étaient pas très au courant de ce qui se fêtait....
d'autres avaient oublié le dynamisme musical de notre hymne national...
mais bon, heureusement, il en faut plus pour décourager un Belge!
Le surréalisme, vous connaissez?

Bonne humeur toujours, et confiance en notre bon sens
de la part de l'informateur et président du MR Didier Reynders.

Photo Jean-Pol Schrauwen

Une très belle journée.

mercredi 18 juillet 2007

Un grand artiste, un grand bonheur et une histoire ...hors de l'ordinaire

Yves Bosquet, un artiste de Waterloo à découvrir ou redécouvrir!

Tout a commencé, dans le fin fond des Ardennes, par une tombola.

Mon époux m'ayant très gentiment acheté quelques billets,
je découvre des lots sympathiques, des mercis,
mais bon rien de transcendant.
Et comme d'habitude, lorsqu'il reste quelques billets,
les charmantes vendeuses insistent sur le fait que de très beaux lots sont encore dans la course.

Cette fois, avec les quelques euros dans le fond de ma pochette,
j'achète quelques uns de ces derniers billets de tombola
Et là, je n'en crois pas la lecture :
LOT N°4 : Bon pour un buste à réaliser par Monsieur Yves Bosquet

Le black-out, le choc, l'émotion à l'état brut,
je ne pense pas manquer d'imagination, mais cela non, je n'y avais jamais pensé.

Reprenant pied sur terre, plusieurs questions me vinrent à l'esprit :
qui est Yves Bosquet?
( j'avais entendu parlé d'un Bosquet mais était-ce le même? )
Où habite-t-il? Vais-je devoir poser souvent?
( s'il habite près d'Arlon cela ne sera pas simple??? )
Quel est son style?
( un peu d'angoisse, car à quoi vais-je ressembler? )

Un numéro de téléphone et je serai fixée :
génial ...Yves Bosquet habite Waterloo, non loin de chez moi, en fait près de St Johns, je puis y aller à vélo!
Le hasard ne me complique pas la vie.

Première rencontre, j'avoue que je suis curieuse,
très fière aussi mais également un peu intimidée.
Et chance, j'arrive dans une maison remplie de tableaux, de statues magnifiques,

je passe par un jardin verdoyant et
arrive dans un atelier des plus lumineux où m'attend un Monsieur charmant qui m'explique son art,
me montre et me raconte ses oeuvres,
en un mot ayant probablement senti mon inquiétude, cherche à me mettre à l'aise.

Mission accomplie, me voilà rassurée car je trouve ses réalisations superbes!


Pas évident certainement de travailler avec moi qui suis plutôt comme une pile,
mais le lieu est si paisible et Yves Bosquet très patient, cela devrait être possible.

Quelques photos et mesures

lui permettront de démarrer son travail.

Et puis, la première ébauche, et je suis déjà médusée : oui, je me retrouve...
Comme il le dit dans sont livret de l'exposition 2007 à la Galerie Michel Vokaer,
"Quand je suis devant une jeune fille de 20 ans, un enfant ou un monsieur de 50 ans légèrement intimidé,
je me dis que la nature fait très bien les choses,
j'interprète assez peu, laissant la personnalité de l'autre me charmer.
Je me concentre sur la ressemblance constatant que celle-ci va de pair avec la qualité du portrait, de la sculpture.
Je cherche, sans prétention, à rendre ce qui se passe à l'intérieur plutôt qu'à l'extérieur."


Sans fausse modestie, je fus tout à fait charmée et à nouveau très fière du résultat,même s'il est encore provisoire.

Pour le moment, la tête, en terre, sèche à l'air puis sera cuite.

Ce qui rend l'oeuvre d'Yves Bosquet particulière, c'est cette association de terre et de bois
En effet, il sculpte des personnages entièrement en bois,
comme les "Musiciens" que l'on peut admirer au Musée des Instruments de Musique,
des bustes, entièrement en terre, et des réalisations mixtes, terre et bois
Celles que je préfère!


Non, ce n'est pas moi, mais j'avoue que je suis impatiente de voir le résultat.

D'autres réalisations d'Yves Bosquet :
des bas reliefs, des tableaux nature avec des éléments marins, comme ces arbres aux feuilles de moules,
mais également des réalisations prestigieuses comme les céramiques de la station de métro Stuyvenbergh à Bruxelles,
ou encore l'Iguanodon de 5 m de haut du musée des Sciences Naturelles.

Une oeuvre, riche, variée, créative, sensible, une oeuvre et un homme à découvrir.
Je vous l'avais dit : un grand bonheur.

dimanche 15 juillet 2007

Heure Bonheur

8 h dimanche matin!
Soleil sur la terrasse, gazouillis des oiseaux, souffle discret du vent.
Chaise longue. Thé vert Lady Grey dans une main, bouquin dans l'autre.
Douceur matinale des vacances à ... Waterloo!

samedi 2 juin 2007

The first Annual European Women Inventors & Innovators Conference & Awards 2007 : une belle reconnaissance


Décidément, 2007 est une année riche en événements gratifiants!
Nouvelle fierté : j'ai été sélectionnée pour recevoir un "Special Recognition Award" d'Euwin
à Berlin ce 16 juin 2007.

En pdf, les femmes nominées et un résumé de leurs contributions.




Monsieur Farnir, attaché économique et commercial
pour la région de Bruxelles-Capitale et la région Wallonne
et Madame Goffin d'Innova.


Monsieur Farnir, très aimablement, me représentera à la cérémonie des AWARDS.

En effet, suite au salon INNOVA où j'avais pu présenter le concept de Tamarico,
qui communique et distribue des produits innovants
favorisant l'image et l'intégration de la personne handicapée,
j'ai été contactée par la Directrice d' EUWIIN
également CEO de Global Women Inventors & Innovators Network.

Madame Bola Olabisi,

ici lors du discours d'ouverture ce 16 juin à Berlin.


L'assemblée attentive.

Rencontre de femmes inventrices et innovatrices de toute l'Europe
retrouvées avec plaisir à Berlin, présentant inventions et projets!


Le stand Tamarico

Les enfants découvrant l'ABC buch en allemand

Gisèle Rufer de DELANCE

Des contacts chaleureux et extrêmement intéressants.

Ce "Special Recognition Award",
une belle reconnaissance.
La suite après le 16 juin...
Liste des nomminées :
1. Aino Heikkinen, Finland
2. Barbara Hastings-Asatourian, England
3. Bice Bertoldo, Italien
4. Brigitte François, Frankrike
5. Celia Gates, England
6. Christiane Mentrup, Deutschland
7. Cristina Dalma Vilella, Spanien
8. Cydnie Thompson, Deutschland
9. Elaine Stephen, Skottland
10. Eliza Connolly, Irland
11. Elvira Schecklies, Deutschland
12. Dr Federica Migliardo, Italien
13. Giselle Rufer, Schweiz
14. Joan Bree, Irland
15. Dr Kärt Summatevet, Estland
16. Kathryn Bullock, England
17. Liz Williams, Wales
18. Maria Conceiao, Portugal
19. Maria Kristin Magnúsdóttir, Island
20. Maria Ragnarsdottir, Island
21. Dr Maire O'Neill (née McLoone), Irland
22. Marika Mikelsaar, Estland
23. Myriam Tamagni, Belgien
24. Nadezhda Shabazova, Lettland
25. Ndieme Ndao, Schweiz
26. Nichola Hochgruber, Deutschland
27. Patrcia O'Sullivan, Irland
28. Petra Moske, Deutschland
29. Rúna Magnúsdottir, Island
30. Sharon Adler, Deutschland
31. Taina Puumalainen, Finland
32. Thuridur Gudmundsdottir, Island
33. Vanessa Hannen, Deutschland
34. Virpi Roto, Finland.

jeudi 17 mai 2007

Rencontré au "Spécial Olympics" à Braine l'Alleud

au "Spécial Olympics" :
notre comédien et athlète
Pascal Duquenne

et médaillé en plus : médaille de bronze en natation ce 17 mai 2007!
Et à ma question : encore d'autres médailles en vue Pascal :
une réponse : "demain c'est demain" Bravo Pascal et bon succès!

Une notion du handicap...

un peu particulière!


Découvert ceci sur le site d' Handimobility

Rien d'anormal me direz-vous!
Malheureusement c'est aussi ceci :
.
Quand je vous disais : ...
Lu sur Handimobility.org

dimanche 13 mai 2007

"La revanche des nanas - De revanche van de meisjes".Retour au bercail!


Une belle aventure qui se termine dans la bonne humeur,
la danse (sur la musique de "la Revanche des Nanas"),
les superbes images et...


les délicieux loukoums ramenés par Martine, Bernadette et Catherine.
C'est sûr, elles ne sont pas allées si loin pour cela
mais c'est la douceur après la boue, le vent de sable, la caillasse...
Et elles reviennent en forme et à la 3° place!!!
Bravo les supers Nanas

Grâce à vous, nous avons vibré tout au long de ces 13 jours.
Passeront-elles? Sont-elles toujours en course?...
Et voilà le retour

Démontage de l'"Hippocampe",
et une dernière photo d'une pilote maintenant chevronnée des "Aventuriers BW"

et d'une équipe enthousiaste.
Grande distinction aussi pour Monsieur Meert qui a adapté pour Martine le véhicule qui a si bien tenu le coup

et le trophée pour Tamarico

Merci à toutes les trois et à tous pour ces très chouettes moments passés de près ou de loin avec vous.

jeudi 26 avril 2007

"La revanche des nanas - De revanche van de meisjes" jour J

Le voilà ce jour tant attendu.


Déjà , ce mardi "Ô berges du Lac", le stress commençait à se faire sentir!


La petite Susuki, fièrement harnachée, l'Hippocampe arrimé sur le toit, attendait le trio intrépide :
Bernadette, Catherine et Martine présentaient leur véhicule à la presse : impressionnant.

Sans le travail de tout une équipe,et de sponsors

le rendez-vous de ce soir à 18H au Château Pastuur à Jodoigne , n'aurait pu avoir lieu.


C'est tout sourire que Martine se mit au volant : destination Jodoigne, pour le grand départ belge.
Autres photos : http://hippo.fritalk.com et à suivre sur le blogauto.com

mercredi 11 avril 2007

"La revanche des nanas - De revanche van de meisjes" suite...

L'"Hippocampe"va retrouver dunes et sable, mais cette fois en Tunisie.

En effet, il sera de la partie au rallye « La Revanche des Nanas » .
Non, pas le Dakar, mais un rallye réservé aux femmes, aux copines, aux collègues, organisé comme un jeu de piste qui dévoilera à des équipages féminins des facettes inédites de régions superbes de Tunisie.

Un groupe est né à LLN "Les aventuriers du BW" et ce grâce à l'asbl ACIH-AAM de Nivelles "Mouvement social de personnes malades valides et handicapées". Trois femmes vont relever le défi dans cette grande aventure, Martine sera la personne à mobilité réduite qui représentera le groupe des aventuriersbw, Catherine, travaillant à la mutualité du Bw en tant que permanente et Bernadette, de la mutualité St Michel représentée comme volontaire, seront là pour accompagner, aider Martine au quotidien tant dans la conduite que dans l'aide journalière.

Ma route ayant croisé par hasard le garage TCI de François Meert, et m'apercevant que celui-ci réalisait des adaptations personnalisées de véhicules pour personnes moins valides, je me suis arrêtée pour l'informer que Tamarico distribuait un fauteuil roulant innovant, tout terrain, certainement très utile pour ses clients. Connaissait-il?

Non, mais directement intéréssé, il me parla du rallye "La revanche des nanas" et de la voiture qu'il préparait pour une équipe du Brabant Wallon. En avais-je entendu parler?

Bien forcée de reconnaître que moi non plus je ne connaissais pas, il me promit de me mettre en rapport avec l'équipe.
Ce qu'il fit très aimablement, et Catherine m'appela au téléphone.

Rendez-vous fût pris avec Christine qui fit son premier essai en "Hippocampe" à LLN,photos à voir sur le blog: http://lesaventuriersbw.skynetblogs.be

Christine, Catherine, Bernadette membres du groupe "Les aventuriers du Brabant Wallon" se préparaient donc pour la grande aventure. Quelques soucis de santé de Christine lui ôtent le plaisir de ce challenge, partie remise...et c'est donc Martine qui reprend le flambeau.

Départ d’Europe le 27 avril 2007 pour y revenir le 11 mai 2007.

Ceci dit, le rallye "La revanche des Nanas" n'est pas à prendre au sens "guerrier" du mot, mais plutôt comme découverte de ce que les femmes sont!

Avec en toile de fond des dunes,oueds et djebels.

Et l'"Hippocampe", que vient faire ce fauteuil roulant tout terrain dans tout cela?
Imaginez les difficultés d'une personne à mobilité réduite dans les dunes, le sable mou.
Je me suis donc proposée de prêter mon Hippo pour le rallye.
Une "aide" pour Martine, une opération publicitaire, le win win ou gagnant gagnant.

Mais encore faut-il trouver à le caser cet "Hippocampe".
Heureusement, démontable et ne pesant que 14 Kg, il se casera dans la Suzuki Jimni ou sur son toit!

Certainement de superbes photos en perspectives et un nouveau pays pour Hippo around the world!

vendredi 30 mars 2007

Fierté toujours...

mais pour nous, cette fois

Nous, 10 jeunes et moins jeunes,
hommes et femmes
qui avons suivi avec attention, intérêt, curiosité, émotion
et même passion, 3 années de formation en
données par Alain et Marie-Luce

de l'institut Horizon 347, certifié ISO 9001
et agréé par la Région Wallonne,
la Région Flamande, Bruxelles Capitale
et le Ministère de l'Emploi et du Travail.

Et ce 27 mars 2007, le résultat de notre travail :
nous devenons "Coach en P.N.L. Humaniste ° certifié!"
Applaudissements, félicitations pour les formateurs
comme pour les formés!
Champagne bien mérité!!!

Un fin d'un parcours et le début d'une nouvelle route,
de nouveaux défis, de nouvelles découvertes en perspective.

dimanche 18 mars 2007

Ploum au Mexique ou Fierté d'une maman bis

ou aussi plaisir des nouvelles technologies!

Et voilà, l'oiseau s'est envolé ce mercedi 14 mars, et après quelques péripéties a atterri à Guadalajara au Mexique.

Et ce dimanche, les parents, amis et fan club...ont entendu les réflexions informatiques de Lionel en direct sur pureblog de pure FM.
Impressionnant.

J'y apprends que l'Assemblée Nationale Française, soit plus de 500 Députés, va s'initier et installer Ubuntu!
Comme je l'utilise depuis déjà depuis pas mal de temps grâce à la patience hum hum... de mon prof,
je suis évidemment très fière de ce dernier mais aussi de moi tout compte fait!

J'y apprends également que hier, après un peu d'énervement, la vidéo conférence Waterloo/Guadalajara fait aussi partie de l'innovation
car nous utilisions WengoPhone qui est un logiciel libre sous licence GNU GP!!!

Soyons clair, je n'ai pas vécu dans une grotte vêtue de peaux de bêtes,
mais malgré tout j'ai appris à écrire avec une touche sur une ardoise et après avec un porte plume et un encrier,
sur des bancs inclinés, dans une classe avec un gros poêle au charbon au milieu.

Quelle distance parcourue!!!
Quel plaisir également de vivre ici mais d'être si proche de l'autre bout du monde.

lundi 12 mars 2007

Soirée de Gala à Cannes-di Cirque

Première de gala du documentaire "Cirque Ma Boule"

C'est dans le chapiteau de L'École du Cirque de Bruxelles, qu'a eu lieu cette première de gala du documentaire "Cirque Ma Boule", en présence d'un public de tous âges et ravi de l'accueil réservé.

Car le tapis rouge avait été déroulé pour les artistes et les réalisateurs, et bon, même si la température n'était pas tout à fait celle de Cannes, il y avait malgré tout un parfum de printemps dans l'air à Tour et Taxis!

Et ce film me direz-vous?

C'est à l'initiative de Delphine Tollet, que Zlatina Rousséva a réalisé ce documentaire de 52'. Acheté par la RTBF, il passera sur la chaîne en octobre 2007. Pour l'enseignement, il fera l'objet d'un projet pédagogique proposant des outils visuels (un documentaire, un livre photos, une exposition et un dossier pédagogique sur le thème de la différence.)

  

L'objectif : Comment faire sentir au public "ordinaire" le monde des personnes "extra-ordinaires" à travers un art d'expression le cirque, et ce en suivant les préparatifs du spectacle qui doit couronner les festivités de célébration du 25ième anniversaire de l'"École du Cirque de Bruxelles"

Tout d'abord, le film nous montre le travail fourni par les animatrices tout au long de la préparation du spectacle mais surtout aussi l'immense travail fourni par les artistes, des membres du groupe "Handicirque". Handicirque intégrant toutes personnes souffrant d'un handicap physique et/ou mental sans discrimination.

Sans pathos, avec beaucoup de sensibilité, de drôlerie aussi et avec l'humour nécessaire. Hé oui, lorsque les jeunes femmes se chamaillent gentiment se traitant de "maboules", une grande réplique : "Mais non, on n'est pas maboule, on est belge!!!" Magritte n'eut pas fait mieux!

Créer, répéter, recommencer, retravailler, tomber, se relever et le sourire enfin sous les applaudissements du public, ravi de cette première!

L'objectif recherché était de nous faire apprécier les regards, les mouvements du corps, les gestes de ces artistes afin de gommer peu à peu l'image stéréotypée et souvent négative que l'on a de la personne handicapée.

Pari réussi et objectif atteint : c'est sous un tonnerre d'applaudissements que nos artistes on descendu les marches. Moments d'intenses émotions et de chaleur humaine incomparable. Ont-ils cela à Cannes?

La vidéo

- page 1 de 3